Catégories

10 erreurs de conduite à ne pas commettre lors de l’examen de conduite

10 erreurs de conduite à ne pas commettre lors de l’examen de conduite

Lors des épreuves pratiques de l’examen du permis de conduite, il est indispensable de faire très attention à certaines fautes. En effet, selon leurs gravités, elles conduisent immédiatement à une élimination ou à l’ajournement du candidat. Quelles sont les erreurs que l’apprenti conducteur doit se garder de faire le jour de l’évaluation ? Voici ci-dessous un récapitulatif des 10 erreurs à éviter pour avoir votre permis de conduire à coup sûr.

1.Abuser ou refuser une priorité à droite

Choisir de se former auprès d’un établissement en ligne vous offre un avantage majeur : le permis de conduire prix, plus abordable qu’en auto-école classique. Quel que soit votre choix de lieu de formation, vous apprendrez quelles erreurs peuvent conduire à une élimination du candidat lors de l’examen.

Lire également : Quelle trottinette Niu dois-je choisir ?

L’une des erreurs éliminatoires est le refus de priorité à droite sur un carrefour. La règle voudrait qu’en absence de feux tricolores, l’automobiliste libère le passage au véhicule qui vient de la droite. La même règle devrait s’appliquer dans le cas où il y aurait un panneau de signalisation devant vous.

Le jour de la conduite, il est préjudiciable d’oublier une telle prescription. Si cela arrivait, le droit de sillonner seul les routes de Paris et d’ailleurs vous serait incontestablement refusé.

A lire également : Quels sont les services proposés par un centre de contrôle technique ?

  1. Abuser d’une priorité sur la route

Le candidat doit s’assurer que la voie est libre avant de s’engager même s’il bénéficie d’une priorité. Il doit aussi vérifier au préalable que les autres conducteurs ont pu le voir. Pour éviter tout risque de collision, il est nécessaire pour lui d’annoncer son arrivée par un signal lumineux. Une autre possibilité qui s’offre à lui est de ralentir.

Le fait de démarrer en risquant de causer un accident est aussi considéré comme un abus de priorité. Cela constitue donc une des fautes éliminatoires lors du test de conduite.

  1. Refuser de donner priorité à un passage piéton

Le Code de la route prévoit que le piéton qui se prépare à traverser un passage piéton a forcément la priorité. Ainsi, si vous commettez de telles erreurs, vous serez sans le moindre doute ajourné lors de l’épreuve pratique.

  1. La non-observation d’un feu tricolore, d’un stop ou d’un sens interdit

Le candidat est tenu de s’arrêter lorsque le feu rouge s’allume ou dès qu’il voit un panneau stop. De même, en conduisant, il ne doit pas emprunter un sens interdit. Le non-respect de ces différentes règles constitue une faute éliminatoire au moment de la conduite. Par ailleurs, si vous faites cette erreur après l’acquisition du permis, vous pouvez perdre 4 points et payer une amende.

  1. Le passage d’une ligne blanche

Pendant la conduite, vous devez éviter de dépasser une ligne continue ou blanche. En effet, ces lignes indiquent un espace à ne pas franchir sur la route. Cette faute est souvent une cause d’échec lors des épreuves.

  1. Le mauvais dépassement

Le candidat doit aussi vérifier l’espace qui se trouve entre lui et l’autre automobile avant d’entamer son dépassement. En outre, il ne doit pas tenter de doubler une voiture lorsqu’il est dépassé lui-même. De plus, il est interdit d’effectuer un surpassement de véhicule quand un panneau l’interdit.

  1. S’engager mal dans un sens giratoire

Très souvent, les carrefours à sens giratoires représentent une grande source d’angoisse pour les futurs conducteurs. Cependant, le fait d’aller à droite alors que l’examinateur vous demande de virer à gauche peut constituer une faute de conduite. Il faut alors vous habituer à cette manœuvre pour ne pas échouer à votre test.

  1. Les maladresses et l’omission des rétroviseurs

Les maladresses constituent certes de petites erreurs, mais vous devriez les éviter au maximum pendant l’examen. À titre d’exemple, vous ne devez pas oublier les clignotants chaque fois que vous tournez. En effet, lorsqu’ils sont répétés, l’examinateur risque de mettre en doute vos compétences. Ce qui était au début une petite faute peut très rapidement se transformer en une faute éliminatoire.

En plus, le candidat doit ajuster les rétroviseurs avant de s’engager sur la route. En outre, il est important de s’en servir durant tout le trajet. Lorsqu’il fait un dépassement ou un freinage, il doit impérativement faire un contrôle visuel. De plus, au risque d’être reculé, il doit nécessairement vérifier l’angle mort avant de faire des manœuvres.

  1. Les erreurs de freinages

Lorsque le conducteur fait un freinage trop marqué ou très long, il peut heurter la voiture qui le suit immédiatement. De même, un arrêt qui occasionne une gêne pour les automobilistes qui sont sur la voie opposée implique automatiquement un risque d’ajournement de l’épreuve.

  1. Le manque d’assurance

Lors de la conduite, l’examinateur étudie plusieurs éléments avant d’accorder au candidat l’autorisation de conduire seule. Il s’agit entre autres de sa maîtrise du véhicule, et des différentes règles de conduite. Le futur conducteur doit choisir lors de son évaluation un modèle de voiture avec lequel il se sent à l’aise. Il est aussi important de prendre conscience des divers risques.

Si l’examinateur juge que vous avez une bonne maîtrise, il peut valider les connaissances que vous avez acquises auprès de votre moniteur. Par ailleurs, un manque de confiance en soi deviendra une faute éliminatoire lorsqu’il est récurrent. Durant la conduite, vous devez être certes prudent, mais suffisamment sûr de vous.

En respectant ces 10 règles, vous pouvez obtenir à coup sûr votre permis de conduire.

Articles similaires

Lire aussi x