Catégories

Comment profiter de l’eau gratuite sous ses pieds ?

Comment profiter de l’eau gratuite sous ses pieds ?

Le prix de l’eau potable distribuée par les réseaux publics augmente régulièrement et inéluctablement. Il existe pourtant un moyen simple de réaliser de belles économies sur cette dépense apparemment contrainte. Il suffit de s’équiper pour puiser l’eau des nappes phréatiques !

La réglementation applicable aux forages destinés à prélever de l’eau

La réglementation est assez libérale en la matière. Une autorisation n’est requise que si le prélèvement est supérieur ou égal à 200 000 mètres cubes annuels, des volumes bien supérieurs aux besoins d’un particulier. De 10 000 à 200 000 mètres cubes par an, il suffit d’une déclaration préalable auprès de la mairie. En deçà de 10 000 mètres cubes, il n’y a même rien à faire. Si vous n’êtes pas certain de rester sous les 10 000 mètres cubes annuels, faites une déclaration par précaution. Vous serez ainsi tranquille. Vérifiez cependant que la nappe n’est pas trop souvent en déficit dans votre commune ou votre département. Rien ne servirait de forer si l’eau manque en été, quand vous en avez le plus besoin !

A découvrir également : Quelle est la forme de table qui prend le moins de place ?

L’eau issue de la nappe phréatique n’est pas certifiée pour la consommation humaine. Elle n’est contrôlée par personne, et donc rien ne garantit son innocuité. La prudence recommande de ne l’utiliser que pour l’arrosage du potager, le lavage de la voiture ou encore le remplissage de la pelouse. Si vous n’êtes pas raccordé au réseau public et si vous n’avez pas d’autres source d’eau, soyez prudent et faites la contrôler régulièrement par un laboratoire équipé pour l’analyser.

Le forage source d’eau pratique

Avec une nouvelle pompe à eau immergée, vous puiserez l’eau de la nappe phréatique dès que vous en avez besoin. Une pompe pour puits offre des performances inégalées. Si elle est automatique, l’eau vient dès que nécessaire, sans délai de latence dû à l’amorçage de la pompe. Vous pouvez vous en servir pour maintenir le niveau d’eau de votre piscine malgré l’évaporation estivale ou pour alimenter l’arrosage automatique de votre pelouse. Une fois que vous avez financé le forage et l’installation de la pompe, vous n’avez plus de frais variables. L’eau que vous puisez dans la nappe phréatique ne vous coûte rien. Vous ne réglez aucune facture pour ces mètres cubes. Vous ne subissez plus de plein fouet l’augmentation des tarifs de la régie municipale ou de la compagnie des eaux.

A lire également : Panier à linge design : l'accessoire incontournable pour une salle de bain tendance

Articles similaires

Lire aussi x